38 290 La Verpillière
K'Rock Danse
Franchissez le pas.... Entrez dans la danse !

  
SALSA

Dansée dans toute l'Amérique latine, de Cuba au Chili, la salsa connaît en France et en Europe un engouement extraordinaire.
La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce ») désigne à la fois une danse, un genre musical, mais également une famille de genres musicaux (musique latino-américaine). Un musicien (ou chanteur) ou bien danseur de salsa est appelé salsero (salsera au féminin).
La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille (parfois mal interprété comme une forme de machisme), mais que l'on peut pratiquer également seul, ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta), à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire).
Elle est un mélange de toutes les danses latino-américaine, avec en plus, une conduite et des figures influencées par le rock n'roll.
 

CHA CHA CHA
 
Le cha-cha-cha est un genre musical inventé en 1954 par le violoniste cubain Enrique Jorrin, de la charanga Orquesta America, dans la première partie du morceau Engañadora (l'autre partie est un rythme de mambo). Le mot «cha-cha-chá», qui désigne également une danse, n'apparaît que dans le morceau Silver Star et provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol.
 Le cha-cha-cha est une danse relativement simple à apprendre, mais le pas de base est un petit peu plus compliqué que celui des danses apparentées (rumba, mambo, salsa...). Sa principale caractéristique réside en effet dans le chassé effectué sur le « quatre-et-un » du décompte de la danse. Comme dans toutes les danses latines, c'est le garçon qui guide la fille.
 On peut le danser seul, en couple ou en groupe.
 

 BACHATA

La bachata est un rythme dansant originaire de République Dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d'autres influences musicales d'origine africaine et avec d'autres styles comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango.

Au tout début, la bachata était dédaignée car c'était une musique qui provenait des classes sociales basses. À ses débuts, elle était très peu diffusée en radio. Mais l'intérêt a surgi à partir des années 1980, avec l'expansion des moyens massifs de communication, avec l'apogée du tourisme, et avec l'effort de quelques compositeurs qui ont vu qu'avait surgi un nouveau genre. Les auteurs comme Juan Luis Guerra et Víctor Víctor dans les années 1990, et de Luis Días depuis 1980, ont apporté une vision plus moderne et urbaine. L'expansion du tourisme en République Dominicaine dans les années 1980 a fait donner à la bachata une popularité internationale, et est devenue un symbole de la République Dominicaine.

Très tendance de nos jours, venez vous déhancher au son des plus grands titres du moment !

 
 MERENGUE

Le merengue est un genre musical et une danse née en République dominicaine (région de Cibao) vers 1850, et aujourd'hui interprété également par des artistes portoricains. Une des hypothèses serait qu'il viendrait d'une danse appelée la upa habanera qui comportait un pas de danse appelé "merengue" mais en fait il est né d'un rythme appelé la mangulina. 
Le merengue folklorique (merengue típico ou perico ripiao), utilise un accordéon, une güira, une tambora et un petit tambour à double tête, parfois un marimba, ainsi que le bandurria qui fut supplanté par l'accordéon.
Le merengue est resté une danse de la campagne, critiqué par la bourgeoisie qui préférait la tumba jusqu'à ce que le dictateur Rafael Leonidas Trujillo Molina ne le déclare "danse nationale officielle".
Ce qui est primordial, c'est le mouvement du bassin : il doit onduler avec sensualité, le buste, lui, restant bien droit. Le Merengue se danse seul ou en couple, l'un en face de l'autre.
Association Loi 1901
Affiliée à la FFDJ-IDO
Académie des Maîtres de danses de France